Présentation du secteur pastoral

Le Conseil pastoral de secteur de l’Astarac s’inscrit dans la volonté de l’Eglise de promouvoir, depuis le Concile Vatican Il, la place des laïcs dans l’évangé1isation. en coresponsabilité avec les autres acteurs et partenaires de la mission.

« Les laïcs, réunis dans le Peuple de Dieu~ organisés dans l’unique Corps du Christ. sous une seule tête, sont appelés, quels qu’ils soient, à coopérer comme des membres vivants au progrès de I’Eglise et à sa sanctification permanente, en y appliquant toutes les forces qu’ils ont reçues par bienfait du Créateur et par grâce du Rédempteur ». (Lumen Gentium n°33).

Dans le diocèse d’Auch, depuis le 20 décembre 1969, il existe des Secteurs pastoraux qui ont pris le relais des anciens doyennés. A l’aspect administratif de ces anciennes structures, ils ont ajouté deux éléments:
- leur territoire correspond à des unités géographiques et socio-économiques.
- ils sont des lieux de concertation et de rencontre des forces vives de l’Eglise.


REALITES DU SECTEUR


. Le Secteur Pastoral de l’Astarac est constitué pour l’essentiel des cantons de Masseube, Miélan, Mirande et Montesquiou. Il comporte une population rurale relativement âgée, dispersée ou regroupée autour de quelques bourgs-centres.

L’économie du secteur est essentiellement agricole avec des élevages de volailles, de bovins et une culture du maïs dans les vallées. Tout le commerce et l’artisanat en découlent. Cette économie est très peu génératrice d’emplois ouvriers, sauf dans le Val d’Arros. A noter cependant un développement de services nouveaux du type télé-travail.
Sur le plan éducatif, le secteur dispose d’un lycée d’enseignement général à Mirande. deux lycées d’enseignement agricole: à Mirande et Saint-Christophe de Masseube. et cinq collèges: un à Miélan. deux à Mirande et deux à Masseube.
Sur le plan de la santé: il y a un hôpital rural à Mirande et un centre de rééducation fonctionnelle à Saint-Blancard.
Au plan administratif, Mirande est le chef-lieu d’une Sous-Péfecture. Il y a aussi un escadron de gendarmerie mobile (120 gendarmes environ)

. Au plan ecclésial, le Secteur Pastoral de 1’Astarac est constitué de quatre paroisses:
•    Saint Vincent de Paul de Masseube-Seissan
•    Saint Roch d’Arros-Baïse
•    Saint Jean Baptiste du Mirandais
•    Fit Saint Fris d’Anglès.

NATURE ET ATTRIBUTIONS

Visée missionnaire

La visée du Conseil pastoral de l’Astarac est essentiellement missionnaire. Son objet est celui de toute l’Eglise: l’évangélisation sous toutes ses formes, la proposition de la foi dans la société actuelle (cf Lettre aux catholiques de France). Ses membres sont "témoins du monde" dans la vie de l’Eglise, tout particulièrement des plus éloignés de I’Eglise.

Par ses membres, le Conseil pastoral est au service des communautés chrétiennes locales qui ont pour vocation d’être un signe évangélique pour les communautés humaines où elles sont implantées.

Attributions

Il revient au Conseil pastoral de l’Astarac de coordonner l’action pastorale commune de tout le Secteur pastoral. Par "coordonner", on entend non seulement organiser des actions communes, mais surtout s’engager pour que la mission de l’Eglise soit l’affaire de tous les baptisés. Par ‘ action pastorale’, on entend Surtout les tâches d’évangélisation sous leurs différentes formes à la fois, enseigner. sanctifier, et guider le Peuple de Dieu sur le chemin du salut.

Il lui revient
de porter un regard missionnaire sur les réalités humaines du Secteur,
de vérifier les formes concrètes d’évangélisation qui sont pratiquées et leur conformité aux orientations du diocèse,
de proposer des conclusions pratiques (cf ~ 24.1).

Pour faciliter les liens entre Paroisses et Conseil pastoral de Secteur, les Paroisses devront désigner parmi les membres de leur Conseil paroissial. leurs délégués. Ceux-ci demeureront  membres du Conseil paroissial. pendant toute la durée de leur mandat au Conseil Pastoral de Secteur.

METHODE

Les membres du Conseil ont pour première préoccupation d’apporter leur regard sur la vie. Ils se font l’écho des questions que se posent les hommes et les femmes qui vivent certains événements ou certaines situations.

Le Conseil est attentif à trois pôles celui des réalités humaines, celui des communautés chrétiennes locales, et celui de la propre insertion locale et sociale de ses membres.

COMPOSITION

Les membres du Conseil

Le prêtre responsable du Secteur pastoral préside le Conseil Pastoral de Secteur. Il le convoque. Il préside les réunions du bureau.

Chaque Conseil Paroissial élit deux délégués et un suppléant au Conseil Pastoral du Secteur de l’Astarac.

Le curé de chaque Paroisse est membre du C.P.S ainsi que tout prêtre ayant la charge de vicaire.

Les diacres travaillant sur le secteur pastoral délèguent l’un d’entre eux.

Les communautés religieuses apostoliques désignent un(e) délégué(e), Les religieuses contemplatives seront informées des travaux du Conseil Pastoral de Secteur et les soutiendront dans leur prière.

Feront partie également du C.P.S.:
  • Un délégué de l’Aumônerie de l’Enseignement Public.
  • L’animateur pastoral de l’Etablissement Saint-Christophe de Masseube.
  • La responsable de la catéchèse du secteur
  • Les permanents de mouvements et services diocésains domiciliés dans le Secteur
  • Un délégué de l’Enseignement Catholique.
  • Un délégué des organismes au service de la solidarité

Critères pour être membre:

Les conseillers sont des baptisés catholiques, bien insérés dans la vie locale, sociale et ecclésiale. aptes à travailler au sein d’un groupe. ayant le sens du bien général de l’Eglise pour l’ensemble du territoire du Secteur pastoral. Tout en dépassant l’intérêt particulier de leur groupe, ils seront attentifs aux plus déshérités et à ceux qui sont loin de l’Eglise.

FONCTIONNEMENT

Le Conseil Pastoral de l’Astarac se réunira au moins trois fois par an.
Pour l’animation du Conseil, un bureau de trois membres secondera le responsable de Secteur et sera élu par l’ensemble du Conseil.